Avec quels supports commencer la méditation

Que celui qui n’a pas entendu parler de méditation ces derniers mois se dénonce ! Impossible de passer à côté du raz de marée : applis, sessions collectives en entreprise, livres omniprésents, couvertures de magazines, on parle partout de tous les bienfaits que procurent des séances quotidiennes de méditation. Pleine conscience, bouddhiste, visualisation, tout le monde peut y trouver son compte !

Et c’est justement devant cette profusion de ressources en tout genre qu’il est parfois difficile de savoir par quoi commencer. J’ai commencé à m’intéresser à la méditation il y a quelques années, mais c’est seulement depuis 1 an que je pratique régulièrement, le temps de digérer, de trier le flux d’information et de déterminer ce que j’avais envie d’y trouver. Je vous liste ci dessous, une grande partie de ce que j’ai lu, écouté, ré écouté et qui m’ont permis de progresser tranquillement !

Vous allez voir que les noms de Christophe André et Matthieu Ricard reviennent dans toutes les rubriques. Pas surprenant : ce sont les deux gourous de la méditation en France aujourd’hui. Amis dans la vie, l’un propose une méditation laïque, appuyée par de nombreuses références scientifiques alors qu’évidement l’autre propose une approche bouddhiste. Mais en retrouve les mêmes thèmes chez les deux : altruisme, bienveillance, ouverture vers l’autre, prise de recul, importance du moment présent.

(vous pouvez me suivre sur ma page Facebook pour ne pas rater les prochains articles méditation !)

 

meditation-conferences

Si vous pensez que vous allez entrer en lévitation, devenir la personne la plus zen de votre entourage, il est important de commencer par une de ses conférences ! Pour les débutants, la première est la plus évidente.

 

meditation-livres

Les 3 livres ci dessous, ont chacun à leur manière contribué à ma compréhension de ce qu’est la méditation, ses bienfaits, ce qu’on peut en attendre et à quelles conditions

 

meditation-articles-et-blog

Si vous n’êtes pas encore convaincus, quelques articles pour le dernier coup de pouce :

 

meditation-appli

Vous êtes désormais blindés en théorie, place à la pratique !

  • Le CD qui va avec le le livre méditer jour après jour est disponible sur youtube ici, c’est le support pour les méditations guidées que j’utilise le plus. Il n’y a qu’une douzaine de pistes, que je connais désormais quasiment par cœur, mais je ne m’en lasse pas. Au programme : la respiration, le corps, l’accueil des sons, se détacher de ses pensées, s’ouvrir a l’instant présent,…
  • Imagine clarity pour une méditation bouddhiste, la nouvelle appli, lancée récemment par Matthieu Ricard. De nombreuses vidéos, certaines d’explication, d’autres de pratique. On y parle beaucoup de gratitude, d’altruisme : génial !
  • Petit bambou, c’est le support que je connais le moins, n’ayant utilisé que sa version gratuite, mais j’en ai entendu beaucoup de bien. Dans le même genre Headspace (mais en anglais).

Moins pratiques, il existe toutefois l’option des cours particuliers

 

Voila ! plus d’excuse pour ne pas s’asseoir de temps en temps pour méditer un peu !

J’en parlais dans l’article sur le miracle morning, la méditation ne m’a pas entièrement apaisée, mais m’a apporté plus de recul dans mes émotions et mes réactions. Il y a toujours des petites surchauffes mais la plupart du temps je les vois apparaître et je me contente de les voir passer sans me les approprier.

Je remarque aussi l’impact de la méditation dans le quotidien : je me surprends à savourer pleinement un souffle de vent, les rayons du soleil dans la piscine, le coucher de soleil quand je rentre en vélo le soir : je me sens vivante, bien. Dès que je commence à ruminer, à culpabiliser, à râler je m’efforce de me concentrer sur mes sensations physiques ou les bonnes nouvelles de la journée jusqu’à ce que je change de disque ! Ça ne fonctionne pas toujours, je me laisse parfois envahir par mes pensées et sentiments car c’est plus facile et c’est ce que nous avons l’habitude de faire/subir, mais je réalise en tout cas que je suis partie sur le mauvais chemin et je vais en général moins loin.   

L’entrainement du mental est difficile, tout autant qu’un entrainement physique ! Il faut être persévérant, très bienveillant envers soi-même : ne pas s’en vouloir quand les pensées s’éparpillent, quand on se rendort (oui ça arrive !). Le fait de s’en vouloir nous éloigne même du principe de pleine conscience. Et cette habitude de se considérer de façon bienveillante pendant la méditation est contagieuse et contamine d’autres moments de la journée : pendant le sport, la vie personnelle,… 

Ceci dit il ne faut pas s’y mettre en ayant des objectifs très précis à court terme. Il faut s’y mettre de façon humble avec peu d’objectifs et prendre les bonnes choses au fur et à mesure.


Mea culpa pour la photo illustrant l’article, le monsieur doit probablement être hindou et n’a rien a voir avec la méditation, mais j’aimais trop la photo !

2 Comments

  1. Pingback: Les livres de Christophe André | L'inspiration engagée !

  2. J’ai également commencé à pratiquer la méditation me trouvant ces temps-ci dans une situation intérieure assez complexe. Je découvre plein de choses positives alors que j’avoue jusqu’à récemment je pensais que c’était une sorte de truc chelou réservé aux gens perchés. ahah Un effet très positif ces dernières semaines: je me sens moins fatiguée en me réveillant le matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *