Revue de mes dernières lectures lors du Miracle Morning

Livres miracle morning3

 

1/ Miracle morning, de Hal Erold

J’ai déjà longuement abordé le sujet dans mon article sur le Miracle Morning, mais je pense qu’il faut vraiment lire le livre ou un équivalent avant de se lancer.

Vous verrez que c’est vraiment un livre écrit a l’américaine, avec un style assez pauvre et des promesses délirantes et quelques références religieuses. Pas vraiment mon truc donc, mais en le lisant avec du recul, le cœur du sujet est vraiment intéressant. L’auteur explique comment il en est venu a mettre en place cette routine matinale : une dépression générale qu’il a surmonté en travaillant sur lui, tous les jours. Il a vraiment retourne le sujet dans tous les sens et nous livre sa conclusion : l’enchaînement de plusieurs activités avant de commencer sa journée ! La pratique permet ensuite d’affiner et de trouver sa propre routine. Mais je relis régulièrement des passages pour me re motiver sur certaines sujets (comme la visualisation) ou pour avoir une nouvelle vision de ce qu’il explique maintenant que je pratique.

Lors de mes deux premiers miracle morning, j’ai uniquement lu ce livre, pris des notes avant de me lancer. Si vous êtes d’un naturel a longuement tâter le terrain avant de se lancer, ce peut être une bonne solution !

2/ Je pense trop, Christelle Petitcollin

Comme dans le livre du dessus, il faut être sélectif ! A la FNAC, le livre était présenté comme étant destiné aux personnes qui se disent souvent :

« – Je pense trop.
– Mes proches me disent que je suis compliqué(e) et que je me pose trop de questions.
– Dans ma tête, ça ne s’arrête jamais. Parfois, je voudrais débrancher mon esprit et ne plus penser à rien. »

M’étant particulièrement reconnue dans les deux premières phrases, je suis repartie avec le livre !

Ce que j’ai aimé :

  • la justification d’un grands nombres de réactions par le fait que le cerveau droit l’emporte sur le cerveau gauche,
  • des éléments d’explication sur l’hyper sensibilité, émotivité, empathie,
  • la présentation du système de réflexion en arborescence, expliquant beaucoup de digressions de conversion pas toujours évidentes a suivre !
  • la difficulté a rompre tout type de relations,
  • une hyper exigence qui peut empêcher de passer a l’action,
  • les difficultés rencontrées quand on arrive a détecter à lire le langage non verbal, à détecter le moindre changement d’intonation ou d’expression, quand on sait ressentir les émotions des autres et la deception

Ce que j’ai moins aime ou ce dans lequel je ne me suis pas retrouvée :

  • l’auteure désigne ceux dont la personnalité correspond aux éléments ci dessus comme étant des sur efficients mentaux qu’elle appelle les zèbres. Je suis persuadée que quelques uns sont effectivement « sur doués », mais pour la plupart je pense que nous ne sommes pas sur efficients, juste un peu atypiques a la rigueur dans la façon de raisonner.
  • l’abondance de superlatifs pour qualifier ces zèbres : courage incroyable, éthique incorruptible, « télépathie » due a une grand capacité de perception de l’autre, altruisme exacerbé. Le tout mis en relief par la « banalité des normopensants » m’a un peu dérangée et m’a franchement empêchée de m’identifier aux fameux zèbres.

3/ Cessez d’être gentils, soyez vrais, Thomas d’Ansembourg

Je n’avais pas réalisé en l’achetant que c’était une version dessinée. Je n’ai pas adoré les dessins et ce format entrave un vrai développement de la thématique.

Par contre, c’est mon premier livre qui traite de la Communication Non Violente et il m’a vraiment donné envie d’explorer le thème en profondeur ! En deux mots, la CNV s’attache à instaurer entre les êtres humains, des relations fondées sur une coopération harmonieuse, sur le respect de soi et des autres.

La technique repose sur l’application de quatre principes fondamentaux:

  • toute situation doit pouvoir être observée sans juger les autres,
  • chacun doit apprendre à exprimer son propre ressenti,
  • à exprimer ses besoins,
  • à formuler ce qu’il attend de l’autre.

A creuser, donc !

4/ Techniques de visualisation créatrice, Shakti Gawain

J’avais acheté ce livre afin de développer la partie visualisation du Miracle morning que je n’arrivais pas vraiment a mettre en place. A l’issue de cette lecture, je ne peux pas dire que je sois convaincue par cette méthode, ni par le livre, encore une fois trop écrit à l’américaine !

J’ai également lu pas mal d’articles ou regardé des conférences TED quand j’étais a court de livres. Les derniers en date :


 

Je ne reviens pas sur les livres de Christophe André, dont j’ai déjà longuement parlé

ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *